Un numéro d’effeuillage, combien ça coûte?

Je suis très honorée par toutes les demandes de show que je reçois mais je suis interloquée par nombre de ces propositions. L’envie m’est donc venue d’écrire cet article car il faut que je vous sachiez quelque chose…

Non, les effeuilleuses ne travaillent pas gratuitement et non je ne vais pas faire un show en échange d’une “visibilité” et de verres au bar.

 

 POURQUOI?

 

Voici une petite mise au point pour vous faire comprendre très simplement.

 

  • Ce que vous voyez coûte très cher.

Un numéro d’effeuillage de qualité demande à l’artiste un investissement en costume et accessoires d’en moyenne 1500€ à 2000€ (beaucoup plus parfois – hors temps de confection personnel). Chaussures, strass, corset, frais de costumière, plumes, accessoires excentriques, bijoux… tout cela coûte les yeux de la tête!!!

 

  • C’est sans compter :

– La formation (sur des années et pas seulement avec des cours d’effeuillage. On peut se déplacer jusqu’aux États-Unis pour un bon cours).

– Le temps de recherche

– Le temps d’élaboration et de travail de la chorégraphie

– Les nombreux déplacements (également quand il faut venir voir le lieu avant le spectacle – sans assurance d’embauche)

– La communication : photographe, vidéo, site internet, flyers, google, cartes de visite…. (là ça peut monter très très haut!!!!)

– Les frais de fonctionnement : comptable, taxes, téléphone, ordinateur, administration, location de salle de répet, électricité, assurance… (pas tristes non plus ces frais-là).

– Frais de pressing, coiffeur, maquilleuse, esthéticienne, produits, faux cils, postiches…

 

  • Le jour de la presta il y aura en plus :

– L’usure du costume et des accessoires (et aussi vous savez? les bas à 35€ la paire qu’on file avec le sourire).

– L’utilisation des produits de maquillage et coiffure.

– Parfois les paillettes qui coûtent chers, ballons, confettis etc… (on aime en mettre partout partout!)

– Le temps de préparation (je compte minimum 5h de dispo avant une presta).

– Le déplacement (pas toujours défrayé).

– Le fait que le travail soit sur des horaires tardifs et empêche tout RDV le lendemain matin (pas pratique quand on enseigne également).

 

Je suis certaine d’en oublier… chères collègues vous complèterez ;).

 

Bref vous l’avez compris, quand on monte un nouveau numéro on sait qu’on aura devant soi entre 3000€ à 6000€ à rembourser avant que notre cachet soit réellement un salaire. Et je suis sûre que pour certaines c’est plus encore (oui, c’est un métier de dingues!!!!!!).

 

—-> Pour conclure et vous donner des repères précis, quand une artiste travaille pour moins de 200€ (brut) vous pouvez être certains qu’elle ne se paie pas vraiment et quelle vous fait un (joli) cadeau (ou qu’elle se lance, vous propose un numéro avec peu de frais et des costumes de moindre qualité… c’est possible mais c’est un autre débat). A noter aussi que les intermittents du spectacle ont pratiquement la moitié de leur cachet qui partent en taxes (en gros, vous payez 300€, ils n’en touchent que 150€ net).

 

Comptez donc selon la presta entre 200€ et 350€ pour une artiste burlesque confirmée et préparez-vous à ce que certaines artistes renommées vous demandent 600€ à 800€ (Dieu sais combien demande Dita Von Tease!…).

J’en profite pour ajouter 2 points:

 

Soyez gentils, prenez donc en compte que le matériel de l’effeuilleuse a besoin d’un lieu sûr et propre. Exit les coulisses improvisées dans les toilettes douteuses ou les caves poussiéreuses sans tapis ni porte-manteau. Ce qui est bon pour le matériel et également bon pour la personne ;).

 

Prenez aussi en compte que même si c’est notre métier, se déshabiller devant des inconnus n’est pas une chose facile et que nous avons besoin de se sentir respectées pour faire notre spectacle correctement (sinon je préfère encore me coucher tôt ce soir pour avoir un tein de princesse demain matin).

 

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout.
N’hésitez pas à le partager et donner votre avis! \0/

professions

 

Si vous êtes organisateur et que vous voulez un spectacle de qualité j’espère que cet article vous aura éclairé. Prenez tout ça en compte et comprenez que si vous avez des frais de fonctionnement pour rentabiliser votre soirée (ce que nous comprenons très bien), nous en avons nous aussi. Tout le monde doit s’y retrouver! Discutez avec les artistes.

 

Si vous êtes une jeune artiste et que vous voulez vous lancer, ne dévalorisez pas votre travail (et celui de vos collègues). Visez plus haut, soyez exigeantes envers vous même et commencez à faire le calcul de ce que vous avez déjà dépensé pour réaliser votre rêve… vous n’aurez certainement plus envie de travailler gratuitement.

Affectueusement,

 

Zaza Poppin

Illustration en image ^^

Lada Redstar, je n’ose imaginer le prix d’un tel costume! (c) Jonathan Lappin Lada

 

Confidence : mes éventails m’ont coûtée près de 800€ frais de ports et taxes de douane compris… (c) Alice Lechevalier.

1-Charmille-Clandestin1-2

Laissez un commentaire